Ressources,  Santé publique,  Vidéos

Le Dr Anthony Fauci et les responsables du ministère de la santé américain discutent de l’utilisation d’un nouveau virus provenant de Chine pour imposer les vaccins universels à partir d’octobre 2019.

Une vidéo explosive récemment mise au jour montre Anthony Fauci et d’autres responsables du ministère de la santé américain (HHS : Health and Human Services department) discutant de la façon dont un nouveau virus provenant de Chine pourrait être utilisé pour imposer la vaccination universelle en octobre 2019. Pearson Sharp, de One America, nous en dit plus dans la vidéo ci-dessous de 7 mn 16 s. Cet enregistrement met fin au narratif officiel sur la Covid-19 et montre les lourdes responsabilités criminelles de ceux dont le devoir aurait dû être d’assurer la santé publique.

Vigilance Pandémie vous propose la transcription anglaise exacte de cette vidéo, suivie ensuite de sa traduction française.

Transcription anglaise de la vidéo

[00:00:00.130] – OAN’s presentator

Newly uncovered video shows Anthony Fauci and other HHS officials discussing how a new virus from China could be used to enforce universal vaccination, back in October of 2019. Here’s One America’s Pearson Sharp.

[00:00:17.350] – Pearson Sharp

As many of us have long suspected, this pandemic and all the resulting chaos was never about fighting a new virus and protecting public safety. This entire exercise has been a government-sanctioned effort to strip Americans of their rights and force us to follow their orders without question, or else. You’re not allowed to question or raise any objections, or the full weight of the federal government will come down on you. No exceptions. We’re supposedly in the midst of the worst pandemic in the history of the world where hospitals are overflowing with sick and dying patients.

[00:00:50.230] – Pearson Sharp

Yet at the same time, we can afford to fire hundreds of thousands of healthcare workers who refuse to take the experimental vaccine. Imagine that. And all to fight against the most dangerous virus humanity has ever faced that you only have a 99.997% chance of surviving. It’s so deadly when you’re diagnosed, doctors just tell you to go home and take the Aquil until it goes away. Clearly, something is not adding up, and many now believe it’s because this entire situation may have been contrived from the very start.

[00:01:26.110] – Pearson Sharp

Footage has just been uncovered from a panel at the Milken Institute, where the high profit of Pharma, the good doctor and dog murderer Anthony Fauci was discussing viruses with other officials from the Department of Health and unHuman Services. In the video, Fauci complains that releasing a vaccine in the proper way takes way too long, at least ten years, he says. And how unfortunate it is that people don’t take the regular flu seriously. The other officials agree and suggest blowing the system up and finding a new way to impose a universal flu vaccine.

[00:02:02.410] – Pearson Sharp

They noted that people would be reluctant to take that kind of vaccine when it hasn’t been tried or tested. That’s when another doctor, Rick Bright, also a member of the Rockefeller Foundation, proposed that they should disrupt the bureaucratic process somehow and cut through all the red tape using what he called an « entity of excitement. » And then Bright tops it all, by suggesting it’s not too crazy to think there could be an outbreak of a novel avian flu virus from China. And they could then use that to make a global mRNA vaccine to be tested out on the public.

[00:02:44.350] – Pearson Sharp

And the best part of all: all of this happened in October of 2019! Watch it here for yourself.

[00:02:55.630] – Michael Specter

Why don’t we blow this system up? Obviously, we can’t just turn off the spigot on the system we have and then say, hey, everyone in the world should get this new vaccine, we’ve (never?) been given to anyone yet, but there must be some way that we grow vaccines mostly in eggs, the way we did in 1947.

[00:03:11.230] – Dr. Anthony Fauci

In order to make the transition from getting out of the tried and true egg growing, which we know gives us results that can be beneficial, – I mean, we’ve done well with that -, to something that has to be much better. You have to prove that this works, and then you’ve got to go through all of the clinical trials, phase one, phase two and phase three, and then show that this particular product is going to be good over a period of years.

That alone, if it works perfectly, is going to take a decade.

[00:03:51.370] – Rick Bright

There might be a need or even an urgent call for an entity of excitement out there that’s completely disruptive, that’s not beholden to bureaucratic strings and processes.

[00:04:04.870] – Dr. Anthony Fauci

So we really do have a problem of how the world perceives influenza, and it’s going to be very difficult to change that, unless you do it from within and say, « I don’t care what your perception is, we’re going to address the problem in a disruptive way, and in an iterative way, because you do need both. »

[00:04:24.430] – Rick Bright

But it is not too crazy to think that an outbreak of a novel (Avian?) B virus could occur in China somewhere. We could get the RNA sequence from that, beam it to a number of regional centers, if not local, if not even in your home at some point and print those vaccines on a patch of self administer.

[00:04:46.570] – Pearson Sharp

It’s hard to misinterpret what’s being said here. They’re essentially outlining the pandemic. Everything we’ve seen from the last year and a half described right here in this video, before it happened. And this isn’t the first time Fauci has gone on the record to apparently broadcast his intentions about the pandemic. Back when President Trump first took office, Fauci came out with a suspiciously prescient prediction that a major viral pandemic will strike the United States during Trump’s administration.

[00:05:20.590] – Dr Anthony Fauci

The topic today is the issue of pandemic preparedness. And if there’s one message that I want to leave with you today, based on my experience, – and you’ll see that in a moment -, is that there is no question that there will be a challenge. The coming administration in the arena of infectious diseases, both chronic infectious diseases in the sense of already ongoing disease, and we have certainly a large burden of that. But also there will be a surprise outbreak.

[00:05:51.850] – Pearson Sharp

And now here we are today, living through the scenario that Fauci said was coming all the way back in 2017. The government has used this pandemic to enact sweeping totalitarian changes to our everyday lives, seizing control faster than anyone thought possible. And never in the history of the world, has the government ever taken power and then given it back voluntarily. And while China gains strength, Taliban terrorists take over countries, our border collapses amid a flood of millions of third world illegal opportunists, inflation skyrockets and the supply chain dries up.

[00:06:30.370] – Pearson Sharp

We’re being threatened with even more restrictions of our rights, if we don’t comply with the tyrannical vaccine mandates. Unless we the people demand that our rights be preserved and our civil liberties be protected and our government be held responsible for its treachery. Then this rogue administration will never stop encroaching on our freedoms. For One American News, I’m Pearson Sharp.

Traduction française

[00:00:00.130] – Présentateur d’OAN

Une vidéo récemment mise au jour montre Anthony Fauci et d’autres responsables du ministère de la santé américain (HHS) discutant de la façon dont un nouveau virus provenant de Chine pourrait être utilisé pour imposer la vaccination universelle, en octobre 2019. Voici une vidéo avec Pearson Sharp de One America.

[00:00:17.350] – Pearson Sharp

Comme beaucoup d’entre nous le soupçonnent depuis longtemps, cette pandémie et tout le chaos qui en résulte n’ont jamais eu pour but de combattre un nouveau virus et de protéger la sécurité publique. Tout cet exercice a été un effort sanctionné par le gouvernement pour priver les Américains de leurs droits et nous forcer à suivre leurs ordres sans poser de questions, ou sinon… Vous n’êtes pas autorisé à poser des questions ou à soulever des objections, ou tout le poids du gouvernement fédéral s’abattra sur vous. Aucune exception. Nous sommes censés être au milieu de la pire pandémie de l’histoire du monde, où les hôpitaux débordent de patients malades et mourants.

[00:00:50.230] – Pearson Sharp

Pourtant, dans le même temps, nous pouvons nous permettre de licencier des centaines de milliers de professionnels de santé qui refusent de prendre le vaccin expérimental. Imaginez cela. Et tout cela pour lutter contre le virus le plus dangereux que l’humanité ait jamais connu et auquel vous n’avez que 99,997 % de chances de survivre. Il est tellement mortel que lorsqu’il est diagnostiqué, les médecins vous disent simplement de rentrer chez vous et de prendre du Dayquil [1] jusqu’à ce qu’il disparaisse. Il est clair que quelque chose ne colle pas, et beaucoup pensent maintenant que c’est parce que toute cette situation a pu être artificielle dès le départ.

[00:01:26.110] – Pearson Sharp

On vient de découvrir des images d’une table ronde au Milken Institute, où le grand argentier de l’industrie pharmaceutique, le bon docteur et tueur de chiens [2] Anthony Fauci discutait de virus avec d’autres fonctionnaires du ministère de la santé et des services sociaux. Dans cette vidéo, Fauci se plaint de ce que la mise sur le marché d’un vaccin dans les règles de l’art prend beaucoup trop de temps, au moins dix ans, dit-il. Et qu’il est regrettable que les gens ne prennent pas la grippe ordinaire au sérieux. Les autres responsables sont d’accord et suggèrent de faire exploser le système et de trouver un nouveau moyen d’imposer un vaccin universel contre la grippe.

[00:02:02.410] – Pearson Sharp

Ils font remarquer que les gens seraient réticents à prendre ce genre de vaccin alors qu’il n’a pas été essayé ou testé. C’est alors qu’un autre médecin, Rick Bright [3], également membre de la Fondation Rockefeller [4], a proposé de perturber le processus bureaucratique d’une manière ou d’une autre et de couper court à toute la paperasserie en utilisant ce qu’il a appelé un « agent d’excitation ». « Et pour couronner le tout, Bright a suggéré que ce ne serait pas trop insensé de penser qu’un nouveau virus de la grippe aviaire pourrait apparaître en Chine. Et ils pourraient alors l’utiliser pour fabriquer un vaccin mondial à ARNm qui serait testé sur le public.

[00:02:44.350] – Pearson Sharp

Et la meilleure partie de tout cela : tout cela s’est produit en octobre 2019 ! Regardez tout cela ici par vous-même.

[00:02:55.630] – Michael Specter

Pourquoi ne pas faire exploser ce système ? De toute évidence, nous ne pouvons pas simplement fermer le robinet du système que nous avons et ensuite dire : « Hé, tout le monde dans le monde devrait recevoir ce nouveau vaccin que nous n’avons jamais donné à personne encore, mais il doit y avoir un moyen que nous cultivions des vaccins principalement dans des œufs [5], comme nous le faisions en 1947. »

[00:03:11.230] – Dr Anthony Fauci

Pour passer de la culture sur œufs, qui a fait ses preuves et dont nous savons qu’elle donne des résultats qui peuvent être bénéfiques – je veux dire, nous nous en sommes bien sortis – à quelque chose qui doit être bien meilleur. Vous devez prouver que cela fonctionne, et ensuite vous devez passer par tous les essais cliniques, phase 1, phase 2 et phase 3, et ensuite montrer que ce produit particulier va être bon sur une période de plusieurs années.

Rien que cela, s’il fonctionne parfaitement, va prendre une décennie.

[00:03:51.370] – Rick Bright

Il pourrait y avoir un besoin ou même un appel urgent pour une entité excitante qui est complètement perturbatrice, qui n’est pas liée à des ficelles et des processus bureaucratiques.

[00:04:04.870] – Dr Anthony Fauci

Nous avons donc vraiment un problème de perception de la grippe par le monde, et il sera très difficile de changer cela, à moins de le faire de l’intérieur et de dire :  » Je me fiche de votre perception, nous allons nous attaquer au problème de manière perturbatrice et itérative, car vous avez besoin des deux. « 

[00:04:24.430] – Rick Bright

Mais il n’est pas insensé de penser qu’une épidémie d’un nouveau virus (aviaire ?) B pourrait se produire quelque part en Chine. Nous pourrions obtenir la séquence d’ARN de ce virus, la transmettre à un certain nombre de centres régionaux, sinon locaux, voire même à votre domicile à un moment donné, et imprimer ces vaccins sur un timbre d’auto-administration.

[00:04:46.570] – Pearson Sharp

Il est difficile de mal interpréter ce qui est dit ici. Ils décrivent essentiellement la pandémie. Tout ce que nous avons vu depuis un an et demi est décrit ici dans cette vidéo, avant que cela n’arrive. Et ce n’est pas la première fois que Fauci s’exprime publiquement pour faire part de ses intentions concernant la pandémie. Lorsque le Président Trump a pris ses fonctions, Fauci a fait une prédiction étrangement prémonitoire selon laquelle une pandémie virale majeure frapperait les États-Unis pendant le mandat de Trump.

[00:05:20.590] – Dr Anthony Fauci

Le sujet d’aujourd’hui est la question de la préparation à la pandémie. Et s’il y a un message que je veux vous transmettre aujourd’hui, sur la base de mon expérience, – et vous le verrez dans un moment -, c’est qu’il ne fait aucun doute qu’il y aura un défi. La prochaine administration dans le domaine des maladies infectieuses, à la fois les maladies infectieuses chroniques dans le sens d’une maladie déjà en cours, et nous avons certainement un grand fardeau de cela. Mais il y aura aussi une épidémie surprise.

[00:05:51.850] – Pearson Sharp

Et nous voici aujourd’hui en train de vivre le scénario que Fauci avait annoncé en 2017. Le gouvernement a utilisé cette pandémie pour promulguer des changements totalitaires radicaux dans notre vie quotidienne, prenant le contrôle plus rapidement que quiconque ne l’aurait cru possible. Et jamais dans l’histoire du monde, le gouvernement n’a pris le pouvoir et ne l’a rendu volontairement. Et pendant que la Chine gagne en puissance, que les terroristes talibans s’emparent de pays, que notre frontière s’effondre sous un flot de millions d’opportunistes illégaux du tiers-monde, l’inflation monte en flèche et la chaîne d’approvisionnement s’assèche.

[00:06:30.370] – Pearson Sharp

Nous sommes menacés d’encore plus de restrictions de nos droits si nous ne nous conformons pas aux mandats tyranniques de vaccination. À moins que nous, le peuple, n’exigions que nos droits soient préservés, que nos libertés civiles soient protégées et que notre gouvernement soit tenu responsable de sa trahison. Alors cette administration scélérate ne cessera jamais d’empiéter sur nos libertés. Pour une nouvelle américaine, je suis Pearson Sharp.

Notes

  1. Le Dayquil est l’équivalent du médicament Actifed Rhume aux Etats-Unis. L’Actifed rhume est un médicament qui associe de la triprolidine, un antihistaminique ayant un effet asséchant sur les sécrétions nasales, de la pseudoéphédrine, un vasoconstricteur décongestionnant et du paracétamol, qui a une action  antipyrétique et  antalgique. Il est utilisé pour soulager les symptômes du rhume : nez bouché, écoulement nasal, maux de tête et/ou fièvre.
  2. Le Dr Anthony Fauci, tueur de chiens. « Une organisation de surveillance a obtenu des documents montrant que l’organisation du Dr Anthony Fauci, les National Institutes of Allergy and Infectious Diseases (NIAID), a tué des dizaines de chiots réels pour la recherche entre 2018 et 2019. Selon les documents financiers, le NIAID a dépensé 1,68 million de dollars pour un projet de recherche dans lequel 44 chiots beagles âgés de 6 à 8 mois ont été soit gavés, soit injectés avec un médicament expérimental, puis immédiatement assassinés et disséqués. Selon les documents, les cordes vocales de certains chiens ont également été sectionnées afin qu’ils ne puissent pas aboyer. La FDA a finalement jugé ces recherches « inutiles », mais les contribuables ont quand même dû payer les frais. Les gens donnent le nom d’Anthony Fauci à des chiots, mais il est en fait le pire cauchemar des chiens et des contribuables. Qu’il s’agisse d’empoisonner des chiots chez nous ou de financer des expériences de gain de fonction en Chine, l’employé le mieux payé du gouvernement a prouvé qu’on ne pouvait pas lui faire confiance pour dépenser l’argent des contribuables de manière responsable », a déclaré l’organisation de surveillance par l’intermédiaire d’un porte-parole. « Avec le départ à la retraite du directeur du NIH, Francis Collins, Fauci devrait être le prochain à partir. » [Source : Fauci Killed Puppies For ‘Research’ Using Taxpayer Money – OutKick.]
  3. Rick Arthur Bright est un immunologiste, chercheur en vaccins et responsable de la santé publique américain. Il a été directeur de la Biomedical Advanced Research and Development Authority (BARDA) de 2016 à 2020. En mai 2020, il a déposé une plainte pour dénonciation, alléguant que l’administration Trump avait ignoré ses premières alertes concernant la pandémie de COVID-19 et avait exercé des représailles illégales à son encontre en l’évinçant de son rôle et en le rétrogradant à un poste aux National Institutes of Health. Le 6 octobre 2020, Bright a démissionné du gouvernement Le 9 novembre, il a été nommé membre du conseil consultatif du président élu Joe Biden sur le coronavirus.
  4. La Fondation Rockfeller est particulièrement active dans la promotion d’un agenda qui, de toute évidence, n’a rien de sanitaire. Elle a présenté le 21 avril 2020 son “Plan d’action national pour le test de la Covid-19”, en indiquant les “pas pragmatiques pour réouvrir nos lieux de travail et nos communautés”. Mais il ne s’agit pas, comme il apparaît dans le titre, simplement de mesures sanitaires. Le Plan — auquel ont contribué certaines des plus prestigieuses universités (Harvard, Yale, Johns Hopkins et autres) — préfigure un véritable modèle social hiérarchisé et militarisé. Au sommet : le “Conseil de contrôle de la pandémie, analogue au Conseil de production de guerre que les États-Unis créèrent lors de la Seconde guerre mondiale. » [Source : La Fondation Rockefeller préconise un contrôle militarisé de la population pour lutter contre le covid-19 | Investig’Action (investigaction.net)] Il y a lieu également de considérer les objectifs de longue date de la Fondation Rockfeller : stériliser la population mondiale à travers les vaccins.
  5. Traditionnellement, les virus utilisés pour fabriquer les vaccins contre la grippe hivernale sont cultivés dans des œufs de poule fécondés. Le virus vaccinal est injecté dans des milliers d’œufs, qui sont alors mis à incuber pendant deux à trois jours pendant lesquels le virus se multiplie. Le blanc d’œuf, qui contient désormais des millions de virus vaccinaux, est ensuite récolté et le virus séparé. Le nombre de vaccins qui peuvent être commercialisés dépend donc de la quantité d’œufs que le fabricant peut se procurer et mettre à incuber.

Autres articles recommandés


Mise à jour

La divulgation de milliers d’emails du responsable de la gestion de la crise sanitaire aux États-Unis intrigue. Cette fuite, baptisée Faucileaks, laisse entrevoir des incohérences et des collusions dans les décisions prises pour lutter contre l’épidémie. Tour d’Horizon de l’infiltration silencieuse de la Chine en France. Nous décortiquerons les ramifications invisibles qui ont permis au régime chinois de diffuser son idéologie communiste sur notre territoire.

Fournir une information scientifique objective et éclairée sur la crise sanitaire actuelle, sensibiliser aux enjeux sociétaux et politiques majeurs qui se profilent à l’horizon, alerter le public, rassembler les bonnes volontés et préparer l’avenir.